Présentation de l’orchestre d’harmonie

Formation de l’Union Musicale


Issue du rapprochement entre les deux batteries fanfares en 1936, L’Union Musicale de Champs-sur-Marne poursuit son évolution avec l’arrivée en 1960 de Monsieur Marcel LACROIX. Puis lui succède Monsieur André QU’HEN de 1975 à 1985. A la suite de sa disparition subite, Anne AUBE, elle-même membre de l’Orchestre assure la continuité.

Création de l’école de musique


La création d’une école de musique associée en 1988 lui a fait prendre un nouvel essor, qui se traduit maintenant par une dynamique formation de plus de 90 instrumentistes mêlant toutes origines socio-professionnelles, tous âges ainsi que des expériences musicales variées.

L’Orchestre possède un niveau équivalent à un classement en « Supérieur » selon les références de la Confédération Musicale de France.

L’orchestre d’harmonie aujourd’hui


En 1998, le regroupement de l’école et de l’orchestre en une seule association soutenue par la municipalité de Champs-sur-Marne (Ecole de Musique et Orchestre d’harmonie de Champs-sur-Marne) en fait un ensemble cohérent, tourné vers la musique d’ensembles, fort de 250 élèves, d’une chorale de 30 participants, d’un ensemble de cuivres et percussions de 21 exécutants. Ainsi, plus de la moitié des instrumentistes de l’orchestre sont des élèves ou d’anciens élèves de l’école de musique.

Active sur le plan locale (forte implication dans le cadre du Contrat Educatif Local), création d’une comédie musicale (œuvre de Marc STECKAR), elle ne néglige pas les relations avec un environnement plus large : liaison et projets communs avec notamment l’Ecole Nationale de Musique du Val Maubuée à Noisiel.

Des élèves des classes de cuivres et bois de l’ENM de Noisiel voisine viennent aussi rejoindre l’orchestre pour y pratiquer un répertoire varié, alliant les œuvres originales pour orchestre d’harmonie, les thèmes classiques, la musique légère, de variété, le jazz ou le répertoire spécifique de brass band.

Depuis 2006, l’Orchestre d’harmonie est dirigé par Philippe LEGRIS.